تجارة علوم  مجتمع stars times2 حاسوب أخبار و إعلام  Press Arabic News فنون صحة رياضة

Starabe.com

Hot Daddy Asses - tumblr Starabe results

KeyWords 

Nber of pages  (optionel => 5 pages): 

Starabe.com Top Keywords requete Google : Hot Daddy Asses - tumblr Annonces imobilieres et Vehicules Flash info dz » نتائج البحث » Hot
موقع Flash info dz

Photo: Béjaïa, une ville touristique et historiqueÀ l’ombre du …
03/09/15 - 3/09/2015 10:57:10 PM GMT

02-13942-plage-de-melbou-bejaia.jpg
03/09/15 - 3/09/2015 10:57:10 PM GMT

Sidi Rached – Tipaza – Coléa – Carte-photo 1909 – Tombeau de la Reine
03/09/15 - 3/09/2015 10:56:58 PM GMT

… 65 f. Alger RP du 21/11/55 Conseil de Prud´hommes Ruines de Tipaza
03/09/15 - 3/09/2015 10:56:58 PM GMT

EQUIPE DE HANDBALL SOUK-AHRASSIEN 1947
03/09/15 - 3/09/2015 10:20:37 PM GMT

320 moteurs de voitures de différentes marques saisis par la police …
03/09/15 - 3/09/2015 10:20:37 PM GMT

mosquée Ajoutez un catégorie
03/09/15 - 3/09/2015 10:20:29 PM GMT

Mosquée El Feth à Berouaghia (Médéa)
03/09/15 - 3/09/2015 10:20:29 PM GMT

Une Mosquée de Médéa
03/09/15 - 3/09/2015 10:20:29 PM GMT

Médéa, photos de classes, 1919
03/09/15 - 3/09/2015 10:20:29 PM GMT

Actualite Sports Politique sante economie » Résultats de recherche » Hot
Guide-dz.com

Italie : La squadra Azzura présente son nouveau maillot extérieur (Photos)
02/09/15 -

La Fédération italienne a présenté ce mercredi le nouveau maillot extérieur de la Nazionale, plutôt réussi. Il sera porté dès ce jeudi par les joueurs :

 



11 quintaux de kif en 6 moins dans le sud ouest
02/09/15 - Plus de 11 quintaux de kif traité et quelque 35.000 psychotropes ont été saisis par les services de police dans la région du sud ouest

Allemagne: Sammer demande à Ribéry d’être patient
02/09/15 -

Franck Ribéry patiente avant la photo de présentation de l'équipe du Bayern Munich, le 16 juillet 2015 à MunichLe Français Franck Ribéry, stoppé à 32 ans par une blessure à la cheville droite depuis près de six mois, doit se montrer patient, a expliqué Matthias Sammer, le directeur sportif du Bayern Munich, dans la presse allemande mercredi.




Kantar : une période estivale plutôt positive pour Windows Phone
02/09/15 -


Screenshot-9

Comme chaque début de mois, nous retrouvons les données de l'agence britannique Kantar. Ici, il sera question des chiffres couvrant la période de mai à juillet 2015. Un été plutôt satisfaisant pour Windows Phone qui ne reçoit que deux mauvaises notes.

Concernant Windows Phone, cette fois, on ne note que des améliorations avec uniquement deux mauvais élèves : l'Espagne, qui passe de 4,6 % à 4 %, et le Japon, sans surprise, qui boude l'OS et passerait de 0,5 % à 0,1 %. Au niveau



Continuez la lecture de l'article Kantar : une période estivale plutôt positive pour Windows Phone

Cet article a été posté par Gael le 02/09/15 sur MonWindowsPhone

Permalien | Commentaires


tortilla omelette espagnole au poivron
02/09/15 -
Tortilla omelette espagnole au poivron
Recette tortilla espagnole Voici la recette d’une omelette espagnole aux poivrons. Connaissez vous la définition du mot tortilla ? Il vient de « torta » qui signifie tarte (en espagnol). A ne pas confondre avec les tortillas mexicaines, qui, elles sont des galettes rondes très fines qui servent de base pour les fajitas. En Espagne, on présente cette […]


«Le théâtre au service de l’histoire…»
02/09/15 - Lors de son bref passage à Maghnia où il était venu superviser la nouvelle pièce d’Ahmed Benaïssa Amour perdu, Mohamed Yahiaoui, directeur général du Théâtre national algérien a tenu à nous parler des résidences de création soutenues par son institution et l’importance de l’histoire dans la théâtre, entre autres…     D’aucuns se sont interrogés sur le choix de la ville de Maghnia pour la production d’une pièce de théâtre professionnelle… C’est très simple, ce choix est motivé par des raisons concrètes. Cette ville, qui a une grande tradition dans l’art de la scène, offre toutes les commodités (une salle de spectacles, des infrastructures hôtelières, un public intéressé…) pour produire un travail de qualité. Nous avons déjà réussi ici une première expérience avec Nedjma de Kateb Yacine. Et puis, vous savez, ces résidences de création permettent de former des jeunes dans le domaine du théâtre, nous sommes de ceux qui prônent la continuité ; enfin, je ne vous cache pas que le TNA a ce désir de contribuer pour cet art à Maghnia. Des résidences de création organisées et complètement soutenues par le TNA ? Exactement ! Actuellement, il y en a quatre sur le territoire national : à Maghnia, Ghardaïa, Oued Souf et Tébessa. Toutes les pièces montées dans ces résidences seront représentées à l’événement «Constantine, capitale de la culture arabe» et tourneront en Algérie. Un constat : beaucoup de spectacles traitent de l’histoire… lointaine, si l’on ose dire... Il y en a huit exactement qui entrent tous dans ce qu’on peut appeler la rubrique «le théâtre et l’histoire» En fait, un art qu’on voudrait être au service de l’histoire, notre histoire. Mais, pour l’événement de Constantine, pas moins de 40 productions, tous âges et tendances confondus, y sont programmées. 30 pour les adultes, 10 les pour enfants et 4 spectacles chorégraphiques. Histoire lointaine ? Syphax, Massinissa, Nedjma et tous les autres spectacles déjà montés ou en cours de montage, c’est notre histoire à nous tous. Ces textes, qui ont été présentés à la commission de lecture, ont eu l’aval des membres de cette dernière et nous sommes satisfaits du travail qui s’est fait et qui est en train de se faire. Notre souhait, c’est que l’université adopte le théâtre… car elle le peut.

35 films au Théâtre régional de Béjaïa
02/09/15 - Lors de cette édition qui sera inaugurée par la projection du documentaire 10 940 Femmes de Nassima Guessoum, 35 films, entre documentaires, courts et longs métrages, seront présentés au Théâtre régional de Béjaïa qui abritera également les rencontres prévues avec les réalisateurs. Attendues par le public, ces rencontres organisées par l'association Project'heurts prévoient la première projection en Algérie de plusieurs œuvres algériennes dont Contre-pouvoirs de Malek Bensmaïl, Serial K d'Amine Sidi Boumediène ou encore Bla cinéma de Lamine Ammar Khoudja. Plusieurs courts métrages, qui représentent plus de la moitié de la programmation, seront présentés au public en plus de quelques longs métrages, dont Fièvres du Marocain Hicham Ayouch, Histoire de Judas du cinéaste algérien Rabah Ameur Zaimèche et Aujourd'hui du Sénégalais Alain Gomis. Parallèlement aux rencontres, le TRB accueillera également l'exposition de photographies «Chawari3» dont les auteurs seront conviés à une rencontre avec des réalisateurs et des directeurs de la photographie pour débattre des liens entre le cinéma et la photo. Un atelier d'écriture de documentaires sera animé par le réalisateur Malek Bensmaïl, en plus d'une table ronde sur le cinéma africain et les réseaux de financement animée par le président de la Fédération panafricaine des cinéastes, le réalisateur malien Cheick Oumar Sissoko. Pour la première fois depuis leur création, ces rencontres accueillent le Béjaïa film laboratoire, un forum international de coproduction et de cofinancement, animé, entre autres, par des experts de l'Institut français d'Alger et du Fonds de développement de l'art, de la technique et de l'industrie cinématographique (Fdatic). Créées en 2003 par l'association Project'heurts avec le soutien des collectivités locales, de l'Institut français d'Algérie et de quelques opérateurs économiques locaux, les RCB se dérouleront cette année à la Cinémathèque et au Théâtre régional de la ville, indiquent les organisateurs.  

Turquie : Nouvelle offensive du régime d’Erdogan contre la presse
02/09/15 - Le régime du président turc, Recep Tayyip   Erdogan, a remis la pression sur la presse à deux mois des législatives, en s’attaquant à un groupe de médias proche de l’opposition, au lendemain de l’incarcération de deux journalistes britanniques. Hier à l’aube, la police a effectué un spectaculaire coup de filet contre des entreprises du groupe Koza-Ipek, une holding connue pour être proche de l’imam Fethullah Gülen, qui dispose d’un groupe de presse et d’intérêts dans les secteurs de l’énergie et de la métallurgie. Selon l’agence de presse progouvernementale Anatolie, les forces de l’ordre ont perquisitionné dans les locaux de 23 sociétés appartenant à Koza-Ipek, dont les journaux Bugün et Millet et la chaîne de télévision Kanaltürk, dans le cadre d’une enquête «antiterroriste». Six personnes ont été arrêtées pendant cette opération, selon Anatolie.      Ancien allié, ennemi d’aujourd’hui Ancien allié de T. Erdogan, l’imam Gülen, qui dirige à partir des Etats-Unis un influent réseau d’organisations non gouvernementales (ONG), de médias et d’entreprises, est devenu l’«ennemi public n°1» de l’homme fort de la Turquie, qui l’accuse d’avoir bâti un «Etat parallèle» pour le renverser. Visé lui-même par un mandat d’arrêt, le patron du groupe Koza, Akin Ipek, actuellement à l’étranger, a catégoriquement nié toute activité illégale. «Si la police arrive à trouver un centime provenant d’activités illégales, je suis près à lui céder mon entreprise», a dit A. Ipek sur les ondes de Kanaltürk. L’opposition a immédiatement dénoncé les raids de la police. «Nous ne pouvons parler de démocratie dans un pays où la presse est réduite au silence», a réagi le chef de file de l’opposition social-démocrate, Kemal Kiliçdaroglu. Cette nouvelle offensive intervient au lendemain de l’incarcération de deux journalistes britanniques de la chaîne d’information sur internet Vice News qui couvraient les affrontements entre forces de sécurité et militants kurdes dans le sud-est de la Turquie. Tous deux ont été inculpés de «participation à des activités terroristes» pour le compte du groupe djihadiste Etat islamique (EI). Vice News a jugé ces accusations «sans fondement» et exigé leur libération immédiate. «En détenant illégalement des journalistes étrangers, les autorités turques poussent leur mépris de la liberté des médias à un nouveau niveau», a fulminé de son côté Johann Bihr, de Reporters sans frontières (RSF). Le pouvoir n’a joué «aucun rôle» dans cette arrestation et n’est «pas satisfait» de l’incarcération des deux reporters, a toutefois assuré hier une source gouvernementale. Il y a quelques jours, le mystérieux Fuat Avni, la «gorge profonde» qui  distille depuis des mois sur les réseaux sociaux des informations exclusives sur le pouvoir, avait annoncé la nouvelle offensive de la police contre les médias d’opposition. «Erdogan a ordonné de réduire les médias critiques au silence», a-t-il prévenu. Cette opération intervient dans un climat particulièrement tendu, les violences ayant repris entre les forces armées et les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), le Président étant reparti en campagne électorale. Les législatives du 7 juin, qui ont privé le Parti de la justice et du développement (AKP) d’Erdogan de la majorité absolue qu’il détenait depuis 2002, n’ont pas permis de former un nouveau gouvernement. Le chef de l’Etat espère que l’AKP obtiendra, au scrutin du 1er novembre, une très large majorité pour renforcer ses pouvoirs. Selon Fuat Avni, les quotidiens Sözcü, Taraf et Cumhuriyet sont également dans la ligne de mire du Président, tout comme le puissant groupe Dogan. Cumhuriyet, qui a suscité l’ire du pouvoir en reproduisant en juin des photos qui suggéraient que la Turquie avait livré des armes au groupe EI, fait déjà l’objet de poursuites, tout comme les titres du groupe Zaman, proche aussi de l’imam Gülen. Dénonçant un harcèlement du gouvernement, Sözcü a paru hier sans ses éditoriaux habituels, remplacés par des colonnes blanches. L’Union européenne (UE) s’est dite hier «préoccupée» par les attaques contre la presse en Turquie. C’est dans ce climat que la présentatrice d’une émission de la télévision publique TRT, Deniz Ulke Aribogan, a été licenciée hier. Dans un tweet, elle avait condamné le raid contre le groupe Koza-Ipek.

Oran : Coup d’envoi du Salon de l’ameublement
02/09/15 - Durant sept jours, le centre des conventions d’Oran abrite la 1re édition du Salon national de l’ameublement organisé par la Chambre de wilaya de l’Artisanat et des Métiers. Le coup d’envoi a été donné, lundi, par la ministre déléguée au Tourisme et à l’Artisanat, Mme Aïcha Tagabou. Il verra la participation de 90 artisans ainsi que l’association Tawassoul qui active pour l’insertion des sourds et des malentendants. En marge de cette manifestation, Mme Aïcha Tagabou a procédé à l’ouverture d’une journée d’études consacrée au rôle de l’artisanat dans l’intégration des personnes aux besoins spécifiques. Elle a aussi inauguré le centre de l’artisanat et la maison de l’artisanat à haï Sabbah, où une cérémonie a été consacrée à la remise des titres d’exploitation des box aux artisans. Mme Tagabou a annoncé qu’une réflexion est en cours au ministère du Tourisme pour l’intégration des produits d’artisanat dans les établissements hôteliers qui peuvent servir de critères de classification ou de reclassification de ces établissements. Elle dira à ce propos : «Cela encouragera les artisans algériens à exercer leur métier et à développer la commercialisation des produits locaux.»

Mouzaïa : Le musée du Moudjahid abandonné
02/09/15 - Comme lors des différentes célébrations de dates commémoratives nationales, les festivités du 20 Août 1955 et 1956, double anniversaire de l’offensive militaire dans le nord constantinois et du Congrès de la Soummam, ont été expéditives dans la commune de Mouzaïa. Juste quelques anciens moudjahidine, accompagnés des autorités se sont rendus au cimetière des martyrs pour y déposer une gerbe de fleurs, se recueillir et lire la Fatiha à la mémoire des chouhada, puis plus rien. Aucune activité culturelle liée à la révolution, ni table ronde avec des témoignages de moudjahidine en rapport avec les deux journées, ni projection de film, ni conférence, ou encore tout au moins un semblant d’initiative pour marquer les deux événements. Pourtant, la ville de Mouzaïa possède bel et bien son propre musée du Moujahid avec sa riche collection en archives et objets retraçant l’histoire locale de la Révolution algérienne, donc source d’inspiration pour organiser des rencontres-débats avec les moudjahidine encore en vie et les jeunes générations. Anciennement bibliothèque, cédée en 1988 à la coordination des anciens  moudjahidine pour en faire un musée du Moudjahid, celui-ci est situé au centre-ville, à quelques mètres du siège de l’APC. La  structure est gérée et entretenue depuis une quinzaine d’années par Mohamed Habirache dit Moha Belkacem, ancien moudjahid, emprisonné, puis torturé durant la guerre de libération  et qui essaye tant bien que mal et malgré toutes les difficultés rencontrées de donner vie à ce lieu chargé d’histoire. «Le musée a été la cible à plusieurs reprises de vols. Certains documents historique ont été endommagés, alors que l’enseigne lumineuse a été brisée et a dû être remplacée par une autre», déplore le responsable du musée, et de demander aux autorités locales l’affectation d’un agent  de nuit chargé d’assurer la sécurité du patrimoine historique. D’un autre côté, et au fil des ans, la structure a subi plusieurs dégradations, à commencer par les fissures constatées au niveau d’une partie du plafond, ayant occasionné des infiltrations des eaux pluviales. «L’étanchéité défaillante nécessite des travaux de renforcement», précise notre interlocuteur. Celui-ci regrette que les murs de l’extérieur du musée soient  utilisés comme des lieux où des personnes viennent se soulager la vessie et de dépôt de canettes de bières et autres ordures ménagères. Ne disposant pas d’un budget spécial pour son fonctionnement, le musée du Moudjahid de Mouzaïa nécessite quelques travaux d’entretien ainsi que son équipement en matériel informatique et audiovisuel. «Nous avons besoin d’une secrétaire et d’un micro-ordinateur afin d’archiver et informatiser tous les documents et photos en notre possession», insiste le responsable de l’établissement. Et de poursuivre : «Le musée est dépourvu de bureau, de tables, de chaises et d’armoire pour le classement des archives dans de bonnes conditions de préservation.» La structure manque aussi d’un climatiseur et de l’ameublement de la pièce réservée aux invités d’honneur. Véritable acquis pour la population locale et des régions limitrophes, le musée nécessite une attention particulière du fait qu’il renferme en son sein une collection de plus de 500 photos de chouhada locaux et des régions environnantes. Plus de 500 photos de Chouhada Des documents, des correspondances échangées entre les moudjahidine, des coupures de journaux, autant d’archives d’une valeur inestimable classées et gardées jalousement mis à la disposition d’universitaires et de chercheurs désireux écrire l’histoire du pays en général et celle de Mouzaïa en particulier. En effet, la commune  compte à elle seule 473 martyrs dont trois femmes, Khadidja Benallel Erriri, Khadidja Benkebaïli et Fatma Zohra Rouat, et a été le théâtre  de hauts faits d’armes. Citons, entre autres, l’attaque de la ferme Louchon (domaine Chahid Tahar Birene  aujourd’hui) en juin 1957 menée par des combattants de l’ALN, à leur tête le moudjahid Ali Taleb, décédé récemment, contre une compagnie de l’armée coloniale et qui s’est soldée par l’élimination de huit soldats dont un officier  ainsi que l’attaque en plein centre-ville de Mouzaïa durant l’été 1961 et qui a fait un mort et trois blessés graves parmi les colons. «Nous avons le devoir de transmettre l’histoire de la Révolution aux générations futures», explique Mohamed Habirache . Et de poursuivre : «Si la quarantaine d’anciens moudjahidine toujours en vie n’ont plus, vu leur âge, les capacités mnésiques pour se remémorer des événements auxquels ils ont participé ou étaient témoins, le musée avec ses archives reste une source inépuisable  pour connaître l’histoire et l’itinéraire  de ceux qui ont fait la Révolution.» Notre interlocuteur interpelle toutes les parties concernées afin d’accorder un peu plus d’attention au musée. Il lance aussi un appel aux familles de chouhada et aux moudjahidine pour alimenter le musée en archives et tout autre objet  datant de la guerre de Libération qu’ils détiennent. Il invite enfin les autorités locales à s’impliquer davantage, en tant que responsables, en collaboration avec  la coordination des moudjahidine dans les célébrations des fêtes nationales en leur accordant le cachet qu’elles méritent.  

Bac Guide-dz.com | .edu » نتائج البحث » HotBac Guide-dz.com | .edu
نتائج شهادة البكالوريا 2015 نتائج شهادة التعليم المتوسط نتائج شهادة التعليم الابتدائيResultats Baccalaureat BEM CINQ dz onec

L’enquête intégrale – Jean-Jacques Goldman, un héros si discret
17/08/15 -

L'enquête intégrale - Jean-Jacques Goldman, un héros si discretHuit heures sonnent. Comme chaque matin, Jean-Jacques Goldman accompagne ses filles à l’école. A Marseille, dans un lotissement du VIIIe arrondissement, sa maison – une villa moderne entourée de pins – se trouve à quelques mètres de l’établissement public où sont inscrites Maya (9 ans), Kimi (8 ans) et Rose (6 ans). En polo, short et baskets, leur papa entretient une silhouette athlétique et un style passe-partout. Depuis 2004, il pratique à plein-temps un job qui lui sied, celui de père au foyer. En fin d’année, il anime l’atelier « chamboule-tout » de la fête de l’école et, presque tous les après-midi, il joue avec ses ­petites dans un square. Ce 1er octobre 2013, entre deux activités extrascolaires, il envoie par e-mail des mots simples et aimables : « Le temps me manque terriblement, j’ai tant à faire. Pardon de ne pas en avoir pour bavarder. »Sollicité pour une interview, il prend quand même la peine de ­répondre quelques lignes. Depuis toujours la star préfère ses engagements aux déclarations médiatisées, la bicyclette aux cabriolets et les Enfoirés aux mondanités. Sa conscience obéit à une seule consigne : la discrétion. Dans un milieu d’artistes-cigales, lui est la fourmi de la chanson française. Ce compositeur hors pair est aujourd’hui un ­parent d’élèves comme les autres. A ses côtés, partageant les tâches, il y a Nathalie Thu Huong-Lagier, Eurasienne de 34 ans, son épouse. Elle est docteure en mathématiques et professeure dans un collège de ­Marseille. En 2007, la jeune femme soutient publiquement son doctorat, au titre peu musical : « Terme constant de fonctions sur un espace symétrique réductif p-adique ».Jean-Jacques est présent. En préambule de son texte, on peut lire : « Je dédie cette thèse à mes parents qui m’ont transmis suffisamment d’assurance et de liberté pour aimer le sport autant que les heures à mon bureau, U2 autant que Pierre Bachelet, J.-M.G. Le Clézio autant que ­Pythagore… » Elle aurait pu ajouter le nom de Goldman. En 1995, c’est sa passion pour la musique qui pousse Nathalie, après un concert, à frapper à la loge de celui qui deviendra son mari. Ils ­entretiennent longtemps une relation épistolaire avant de s’unir légalement en 2001. Loin du show-business, le couple choisit de vivre en ­ascète. Son existence réglée s’organise autour des enfants et du sport. A 62 ans, Jean-Jacques a laissé tomber le tennis et la moto, qu’il pratiquait à un haut niveau. Il court trente minutes tous les jours et s’inscrit chaque année aux 20 kilomètres de la course à pied reliant le stade ­Vélodrome au port de Cassis. Fan de foot, il avait pour habitude de programmer ses concerts en fonction des championnats pour ne pas rater les matchs. Il a désormais le temps de se rendre au stade. Le soir, il emmène Nathalie dans de bons restaurants. Au concert, il paie sa place et, debout, se mêle au public dans la fosse. « Quand je joue à Marseille, ­raconte son camarade Laurent Voulzy, parfois je ne sais même pas qu’il est présent dans la salle. » L’été, quand il fait du camping, personne n’ose l’aborder. Il impose naturellement le respectCes activités ordinaires, ces sorties banales, l’artiste n’y avait plus accès à l’époque où il chantait. La goldmania hystérisait les foules. « Il y a des endroits où il ne pouvait plus aller. Maintenant il peut de nouveau », explique son ami de trente ans, le musicien Michael Jones. Voilà sans doute la récompense de sa simplicité. En journée, Jean-Jacques reste chez lui. Il écrit pour les autres, les chanteurs Grégoire, Garou, Zaz, Patrick Fiori, Lorie. Parfois, il remonte sur scène, mais dans un cadre strictement caritatif. Pour donner un coup de pouce à des vignerons de sa région ou, le 19 novembre, pour animer un gala du Comité d’action sociale israélite de Marseille. Un événement particulier l’a obligé, le 7 septembre dernier, à bousculer son emploi du temps d’ermite.Le mariage de sa deuxième fille. Nina, 28 ans, est née d’un ­premier mariage avec Catherine, une psychologue dont il a deux autres enfants, Caroline et Michael. A Antibes, des passants ont aperçu le père de la mariée, chemise grise et costume sombre, souriant sur le parvis de la mairie sous une pluie de pétales blancs. De sa famille, Jean-Jacques Goldman ­attend la même pondération, peu importe l’occasion. « On nous avait ­demandé le secret absolu », affirme l’attaché de presse du maire à propos de la cérémonie. Une employée d’un café voisin a raconté : « Naturellement, des passants qui faisaient leur marché ont reconnu Goldman. Certains ont pris des photos, mais personne n’a osé lui ­réclamer un autographe. » La discrétion du chanteur ne l’a pas fait oublier du public. Au contraire. Retenue et décence, ses mots d’ordre, sont la raison pour laquelle les Français l’aiment. Le 4 août, un sondage du « Journal du dimanche » désigne Jean-Jacques Goldman ­numéro un des personnalités les plus populaires. « Ma gratitude est infinie », a répondu par écrit l’intéressé. Quelques jours après cette consécration, Jean-Jacques, imperturbable, est parti en ­vacances. En camping d’abord, puis dans un hôtel à la montagne. Un des clients raconte : « Il déjeunait avec tout le monde, sans lunettes de soleil ni casquette. Il ne se cachait pas. Il faisait du sport et passait beaucoup de temps avec ses filles. Tout le monde l’a reconnu, mais presque personne ne l’a abordé. Il émane de lui du respect »...Jean-Jacques Goldman, chanteur à la vie ordinaire, a une carrière extraordinaire. Mais il a aussi failli se brûler au succès, cloué au pilori par une critique ameutée et cruelle. Il est, derrière Johnny Hallyday et Michel Sardou mais devant Michael Jackson et les Beatles, le troisième plus gros vendeur de disques en France depuis les années 1950, avec 28 millions d’albums et de singles écoulés. A ce chiffre, il faut ajouter ceux des disques écrits pour d’autres. Notamment « Gang », en 1986, pour Johnny Après ce premier succès arrivent les premières craintes. Jean-Jacques refuse de partir en tournée. Il tente de se lancer en solo, puis se consacre à l’écriture, recherchant l’ombre, déjà. Mais un jeune éditeur musical aimerait le remettre dans la lumière. Marc Lumbroso, charmé par une de ses compositions entendue à la télévision, lui trouve un contrat avec la maison de disques CBS. Nous sommes en 1981, la gauche prend le pouvoir et libère la bande FM. Les yéyés disparaissent et le nombre de chômeurs passe le cap du million. Tandis que Daniel Balavoine et Michel Jonasz inondent les radios, un petit nouveau, nuque longue et cravate rouge, se fait une place.En 1985, « L’Evénement du jeudi » titre : « Jean-Jacques Goldman est vraiment nul »« Il suffira d’un signe », d’abord programmé par RTL, devient disque d’or. Pas de quoi alarmer Jean-Jacques, qui continue de vendre des paires d’Adidas dans le magasin Sport 2000 de ses parents. Son grand ami, l’écrivain et journaliste Sorj Chalandon, confie : « Un jour, il a réalisé que plein de filles venaient essayer des chaussures mais qu’elles ne regardaient pas leurs pieds. Il s’est dit : “Et merde !”» Jean-Jacques Goldman devient donc chanteur à temps plein. Invité presque chaque semaine à la télévision, il se rend seul aux émissions, avec sa guitare mais sans agent ni manager. Après avoir patiemment attendu son tour dans un coin, il chante face caméra : « Tu ris mais sois tranquille un matin/ J’aurai tout ce qui brille dans mes mains. » Le modeste se révèle ambitieux. Carrière, réussite… Ces termes ne feraient pas partie de son vocabulaire ; il les incarne pourtant. Son intelligence et sa volonté, autant que son talent, expliquent son succès démesuré. Si l’accueil du public comble le jeune homme, l’abrupte violence des critiques le blesse et l’énerve.En 1985, « L’Evénement du jeudi » titre : « Jean-Jacques Goldman est vraiment nul ». Ailleurs, on le surnomme « le roi du tube gentillet », « une voix de castrat endimanché » ou « le chanteur dadais ». Après avoir rempli plusieurs soirs le Zénith de Paris, Goldman se paie dans « Libération » une page où il récapitule ces attaques, avec un seul commentaire adressé à son public : « Merci d’être venu quand même. » Le discret tient sa revanche. Aujourd’hui encore, pourtant grand lecteur de journaux et féru d’actualité (de faits divers surtout), il reste méfiant vis-à-vis des médias. Sorj Chalandon étudie ses paroles : « Il a des textes très violents. J’y ai trouvé des choses qui faisaient écho à mes colères, dans l’album “Rouge”, par exemple. » En 2013, la simplicité supposée de son écriture fait encore débat quand le morceau « Là-bas » est présenté à l’épreuve de français du baccalauréat professionnel. Les candidats doivent en commenter les paroles, au grand dam de professeurs et d’élèves jugeant leur niveau trop faible. La polémique enflamme les réseaux sociaux. Quand le navire Goldman prend l’eau, l’entourage fait front.Il y a, lâche un de ses collaborateurs, « un système Goldman » à la tête duquel on trouve, en coulisses, l’artiste et, sur les devants, son frère cadet, Robert, gestionnaire de ses éditions et de son patrimoine. La fratrie s’étend au-delà des liens du sang. Parmi les fidèles, on compte Chalandon et Jones, le musicien Erick Benzi, Alexis et Xavier Grosbois, respectivement conseiller et concepteur de ses décors. Ils forment autour de la star un mur de protection, un paravent de discrétion, ne parlant aux journalistes qu’après avoir demandé à Jean-Jacques l’autorisation – accordée en général. Absent de la vie publique, le chanteur se soucie cependant des informations publiées le concernant. Entre tous ces hommes, il manquait une femme. La charismatique Carole Fredericks, choriste venue des Etats-Unis, complète à partir de 1990 le trio Fredericks-Goldman-Jones.« Mes parents sont arrivés en France sans racines, porteurs de cette inquiétude d’une race aux aguets »A cette époque, Jean-Jacques écrit des morceaux à plusieurs voix. Il désire monter un groupe et partager la scène. Les trois acolytes enregistrent deux albums et partent en tournée avec les énormes tubes « A nos actes manqués » et « Né en 17 à Leidenstadt ». « Dès qu’il est trop en avant, il crée Fredericks- Goldman-Jones, raconte Sorj Chalandon. Quand on regarde leurs concerts, on le voit dans l’obscurité au moment où les deux autres chantent, et il est heureux. » Epanoui à l’ombre de ses complices, l’humble Jean-Jacques n’en reste pas moins le patron. Sur les tournées, il se charge des embauches comme des licenciements. Les frasques de rock star lui sont étrangères. Quand des fans l’at-  tendent devant son hôtel, Jean-Jacques ne s’en réjouit pas. Sa conscience et ses valeurs, parfois rigides, excluent la vanité. Après des heures d’attente, les jeunes groupies s’entendent dire : « Ne restez pas là, c’est humiliant pour vous et pour moi. » L’idole est inflexible. Le soir, après les concerts, il joue au Scrabble. Parfois au tennis, où il excelle, jetant sa raquette au sol quand il perd. « J’ai joué avec lui, rapporte Chalandon. Il était au filet. J’ai vu quelqu’un d’autre. C’est un vrai combattant. »Michael Jones aussi parle de l’époque avec nostalgie : « Les tournées se faisaient dans de très bonnes conditions. Nous avions un bus luxueux, nous dormions dans des hôtels trois étoiles. Jean-Jacques dînait avec tout le monde et emmenait l’équipe en voyage. » Quelquefois, le père de Jean-Jacques, un homme trapu et athlétique, vient au concert. Le regard fixé sur le public qui chante à l’unisson, il n’en revient pas. C’est peut-être lui le secret de Jean-Jacques, son mentor en simplicité. Alter Moïshé Goldman est né en Pologne en 1909. Immigré en France dans l’entre-deux-guerres, il est d’abord mineur, militant communiste, résistant, puis propriétaire d’un magasin de sport. Avec sa femme, Ruth, il n’a qu’un seul souci, « celui de faire de nous des enfants comme les autres », reconnaît Jean-Jacques en 1991. La famille habite un pavillon dans une rue calme d’un quartier populaire de Montrouge. L’éducation des enfants Goldman privilégie l’instruction par les livres, l’altruisme et la tempérance. Des valeurs que Jean-Jacques n’a cessé de décliner au fil de ses chansons et de sa vie.« Mes parents sont arrivés en France sans racines, porteurs de cette inquiétude d’une race aux aguets », poursuit leur fils. Rescapés de l’antisémitisme, ils n’aiment pas se faire remarquer. « Mon statut de chanteur vedette allait à l’encontre de mon éducation. » A tel point qu’il ne convie pas ses parents à son premier concert à l’Olympia. Inquiet, le père Goldman avait coutume de dire : « Il faut faire attention à ne pas trop se montrer, à ne pas trop se mettre en avant. » Chanteur adulé, Jean-Jacques n’oubliera jamais ces mots. Gamin calme et studieux, il apprend le piano, le violon, l’athlétisme et la débrouille chez les scouts laïques des Eclaireurs de France. Sur cette banale vie de famille pèse l’ombre exotique et rebelle du fils aîné, Pierre Goldman, demi-frère de Jean-Jacques, peut-être sa vraie blessure, celui qui est allé au bout de ses idées. Loin de la quiétude banlieusarde, ce fils prodigue a choisi la vie singulière de bandit révolutionnaire. Après un séjour au Venezuela aux côtés des guérilleros, Pierre est accusé du double meurtre des pharmaciennes du boulevard Richard-Lenoir, à Paris. Il est emprisonné, puis innocenté et assassiné en 1979. L’affaire mobilise la gauche intellectuelle  des années 1970. Pour « Libération », Sorj Chalandon couvre son premier procès : « Dans les travées, toute la famille se tenait par le bras, comme dans une manif. »Fidèle à une certaine idée de l’anticapitalisme, Goldman s’est plusieurs fois déclaré contre la notion d’héritageA 19 ans, Jean- Jacques rend visite à son frère à la prison de Fresnes. « Moi, je faisais de la musique, j’étais de mouvance un peu sociale-démocrate qui les faisait ricaner », explique le chanteur en parlant de ses proches. Mais tous s’entendent bien et le sage Goldman suit sa vocation. A Montrouge, le jeune Juif – qui n’a jamais pratiqué – devient enfant de choeur, ou plutôt chanteur de gospel à la paroisse Saint-Joseph dirigée par le père Dufourmantelle. « Son groupe s’appelait The Red Mountain Gospellers, raconte aujourd’hui le chaleureux curé. Ils voulaient éditer un disque, je leur ai prêté 1 000 ou 2 000 francs. Ils ont vendu le 45-tours à la sortie de la messe. » Ainsi Goldman apprend le métier sur les bancs d’une petite église. Avec Dominique Proust, ami de jeunesse, il anime les bals de la région. Ce sont ses premiers cachets. « On alternait rocks et slows, se souvient Dominique. Il fallait faire transpirer les gens pour qu’ils boivent, nous étions rémunérés  selon la recette du bar ! On jouait Johnny, Claude François, les Beatles. Jean-Jacques venait aux boums organisées dans la salle paroissiale. On dansait, on buvait quelques bières. Avec les filles, on faisait gaffe, elles ne prenaient pas toutes la pilule. » Juillet 2001. A Narbonne, avec Patrick Fiori, pour les vendanges du coeur. © FRANCOISE TALLIEU/PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/Maxppp En groupe, le jeune chanteur a l’habitude de ne pas se démarquer. Même adolescent, il ne connaît ni l’outrance ni les excès. Après les événements de Mai 68, auxquels il ne participe pas, le bachelier intègre l’école de commerce de Lille, l’Edhec. Par prudence, n’osant croire à une carrière musicale, mais aussi parce que pour lui une vie simple a autant de valeur qu’une existence hors du commun. Pour Goldman, l’équilibre prime sur l’extravagance. Un principe transmis par son père qui répétait : « Ça sert à quoi d’être riche ? On ne va pas manger des steaks en or. » L’or, pourtant, Jean- Jacques pourrait aujourd’hui s’en acheter des kilos. Eduqué dans la sobriété, il est devenu l’un des plus fortunés de l’industrie musicale. Il toucherait, selon « Capital », jusqu’à 10 millions d’euros les années où il sort un disque ; deux fois moins quand il lâche son micro. Bernard Violet, auteur d’une biographie de Goldman, détaille les clauses « particulièrement avantageuses de son contrat avec Sony. L’une d’entre elles chiffrerait à environ 30 % le montant des royalties perçues par l’artiste ». Les autres compositeurs- interprètes touchent moitié moins.L’ancien scout de Montrouge se révèle être, aussi, un homme d’affaires. Il connaît la valeur de son talent. En France, on compte en moyenne 70 diffusions quotidiennes de ses chansons. La Sacem lui verserait ainsi plus de 2 millions d’euros par an, « des droits désormais supérieurs à ceux des ayants droit de Ravel et de son fameux “Boléro” ». De l’argent que Goldman investit dans la pierre, achetant des appartements à Paris. Sympathisant socialiste, fidèle à une certaine idée de l’anticapitalisme, favorable à la redistribution des richesses, Goldman s’est plusieurs fois déclaré contre la notion d’héritage. Impossible de savoir si aujourd’hui, père de six enfants, il garde la même conviction. Il serait en tout cas donateur de différentes associations humanitaires, celle de Yannick Noah notamment. Millionnaire de la musique, il est avant tout un militant qui met son succès au service des autres. La cause qui occupe son temps, c’est les Restos du coeur. Il consacre six mois de l’année à la préparation des concerts des Enfoirés, choisissant les chanteurs et organisant les répétitions. Laurent Voulzy affirme : « C’est lui le chef. Il est discret mais ferme. »Sans effusions, sans s’attarder, à la Goldman, il met un terme à vingt-trois ans de carrièreLe 28 janvier, une drôle de scène se déroule pendant la dernière représentation des Enfoirés 2013. Le public de Bercy trépigne et crie un nom : Goldman. Ils veulent voir le patron, celui à qui Coluche confia, en 1986, l’écriture de « La chanson des Restos ». Habituellement en régie pour diriger les opérations, Jean-Jacques accepte de prendre le micro à l’improviste. Il se met au piano et entonne  « Famille », une de ses chansons, reprise instantanément par les 25 000 spectateurs (Voir cette vidéo amateur ci-dessous).Dans les coulisses, les plus grands noms de la chanson française entendent sa voix. Ils viennent sur scène pour l’applaudir. L’hommage est émouvant, Jean-Jacques n’était pas remonté sur scène depuis 2004. C’était à La Rochelle, à l’occasion des Francofolies. Il termine alors la tournée « Un tour ensemble ». Après les répétitions, il annonce à ses musiciens qu’ils joueront ensemble, ce soir-là, pour la dernière fois. « Il a dit : “J’arrête pour le moment”, se souvient Michael Jones. C’était un déchirement. »Sans effusions, sans s’attarder, à la Goldman, il met un terme à vingt-trois ans de carrière. Il est pourtant toujours au top des ventes. Comme cette vedette des années 1930, Jean Sablon, qui, à l’apogée de la gloire, chante « Je tire ma révérence » et part vivre dans le Midi, Jean-Jacques s’installe à Marseille pour se consacrer à sa famille. « Un jour, il m’a dit : “J’arrête parce que je n’ai pas envie, à 75 ans, de chanter ‘Je te donne’”, raconte Chalandon. Mais, en 2013, le public continue d’espérer. Reviendra- t-il ? Régulièrement, des rumeurs courent sur la sortie d’un nouveau disque. Jean-Jacques dément. Comme dans cet e-mail écrit en 2011 à son biographe Bernard Violet : « Je peux vous assurer que je ne sortirai rien dans les prochaines années, je n’ai aucun projet à ce jour. »Le chanteur préfère prendre le temps de voir grandir ses filles. Mais les espoirs d’un retour sont permis. Sur un exemplaire de son dernier disque, il a écrit à l’attention de son arrangeur Erick Benzi : « Alors, tu es libre pour le prochain ? » Jacques Brel était revenu après dix ans d’absence. Jean-Jacques Goldman, lui, entretient le suspense. Le carton des albums « Génération Goldman », compilations de reprises de ses plus grands tubes, prouve la pérennité de ses mélodies. Sorj Chalandon glisse : « Une fois, je l’ai entendu dire qu’il aurait envie, un jour, de refaire un concert pour montrer à ses enfants qu’il a un métier. » Prêt à retrouver la joie simple de l’entendre sur scène, le public patiente. Il suffira d’un signe.



Le carnet de correspondance ? Il y a une application pour ça
13/08/15 - Dès septembre, cinq académies mettront en place un cahier de correspondance numérique afin de mieux informer les parents des cahots de la vie scolaire de leurs enfants.

بإتفاق المتفوقين أنفسهم ..أفضل كتاب في مواضيع اللغة الفرنسية مع الحل .
25/07/15 - صورة: http://investigate-islam.com/fwasel/21.gif صورة:...

اعلان بخصوص الناجحين من الاحتياطيين في مسابقة الأساتذة- المدية
20/07/15 -
 مديرية التربية لولاية المدية
اعلان رقم 2 بخصوص الناجحين من الاحتياطيين
بعد زيادة تحرير مناصب اضافية اخرى من طرف المراقب المالي في الطور الابتدائي و المتوسط الى غاية هذه اللحظة يطلب من المترشحين المذكورين في القائمة الاحتياطية وفقا لعدد المناصب المحررة اليوم الالتحاق بالتكوين يوم 21 جويلية 2015 بثانوية خديجة بن رويسي ومتوسطة امام الياس بالمدية علما انه يمكن اللجوء الى الموالين في القائمة الاحتياطية في حالة غياب المستدعين في التكوين او في حالة تحرير مناصب جديدة او تنازل احد المترشحين .
كما نذكر جميع المعنيين بالتكوين انه في اطار تهيئة الأستاذ للتأقلم مع متطلبات الاداء التربوي داخل القسم يطلب من جميع المعنيين احضار مئزر ابيض .
وصورة شمسية لاصدار يطاقة المتكون.

اعلان رقم 2 بخصوص الناجحين من الاحتياطيين بالمدية
للاطلاع على قوائم الناجحين و الاحتياطيين اضغط على الرابط التالي:
http://www.medea-de.com/


نتائج مسابقة توظيف الأساتذة 2015 مديرية التربية لولاية الجزائر شرق
18/07/15 -
مسابقة توظيف الأساتذة 2015
نتائج مسابقة الأساتذة 2015
نتائج مسابقة توظيف الأساتذة 2015 مديرية التربية لولاية الجزائر شرق
 
 
 
Photo
Photo
 Photo
نتائج مسابقة الأساتذة 2015 بمديرية التربية لولاية الجزائر شرق
اضغط هنا لزيارة صفحة نتائج مسابقة الأساتذة 2015


Pour fêter la fin de son stage  – Pauline Ducruet en Une de “Vogue”
18/07/15 -

Pour fêter la fin de son stage  - Pauline Ducruet en Une de "Vogue"Pauline Ducruet continue son avancée dans le monde de la mode : la fille de Stéphanie de Monaco vient tout juste de terminer un stage de rêve au sein du magazine «Vogue». Le jour de son départ, la stagiaire a partagé sur Instagram une photo d’une couverture du célèbre magazine de mode américain. La nièce d’Albert II a accompagné le cliché de la légende : «Et voilà, c'est la fin... Merci à tout le monde, c’était une expérience fantastique. Vous allez tous tellement me manquer ! #MeilleurStage #VOGUEUS #MeilleureEquipe Cette photo est très ressemblante, personne ne va comprendre #OuiC'estUnPhotoMontage ! Je vous aime».  And this is the end ... Thank you everyone it's been a great experience I'll miss you all sooooo much ! #BestIntershipEver #VOGUEUS #BestTeam !!this actually looks like me everyone will be confused #YesItsAPhotoMontage ! Love you guys @katymariewright @katherinekal @cnielsen90 @yvonneshelly ❤️ Une photo publiée par Pauline Ducruet (@paulinedcrt) le 8 Juil. 2015 à 15h31 PDT Publiée sur les réseaux sociaux il y a quelques jours, la Une est tout simplement une version retouchée de la couverture du numéro d'octobre 2013. A l’origine, c’était l’actrice Sandra Bullock qui s’y trouvait ; l’équipe aurait substitué le visage de la fille aînée de la princesse de Monaco à celui de la tête d’affiche de «Gravity» en guise de cadeau de départ.Pauline Ducruet aurait débarqué à la «grosse pomme» il y a environ 4 mois, d’après les clichés de paysages new-yorkais publiés sur son compte Instagram.  NYC #TheView #LaOnEstBien Une photo publiée par Pauline Ducruet (@paulinedcrt) le 7 Mars 2015 à 16h07 PST La petite-fille de la princesse Grace est depuis revenue en Europe pour fêter les dix ans de règne du prince Albert II de Monaco. Pauline Ducruet a aussi été aperçue au gala d’été de «Fight Aids Monaco» le 10 juillet dernier aux côtés de son frère, Louis, sa demi-sœur, Camille, et sa mère. Pauline reste très attachée à sa famille, comme peuvent en témoigner les photos publiées sur son compte Instagram à l’occasion de l’anniversaire de Camille Gottlieb mercredi.  BON ANNIVERSAIRE MON BB !! ❤️ #sisterlove #monbbdam Je t'aime #goodolddays @camillelachowski Une photo publiée par Pauline Ducruet (@paulinedcrt) le 14 Juil. 2015 à 15h02 PDT Après avoir obtenu son baccalauréat avec un an d’avance en 2011, la jeune fille de 21 ans s’était inscrite à l’Institut Marangoni de Paris.



إعلان بخصوص القوائم الاحتياطية مديرية التربية لولاية المدية
15/07/15 -
مديرية التربية لولاية المدية
مسابقة توظيف الأساتذة 2015
إعلان بخصوص القوائم الاحتياطية
تعلن مديرية التربية لولاية المدية أن المناصب المحررة لحد الآن و التي ستظاف الى قوائم الناجحين المنشورة سابقا و التي سيستفيذ منها المترشحون الاحتياطيون وفقا للترتيب المنشور في القوائم السابقة ستكون كالأتي :
 إعلان بخصوص القوائم الاحتياطية مديرية التربية لولاية المدية
في انتظار المزيد من المناصب
مبروك  لكم

اعلان بخصوص الناجحين من الاحتياطييننتيجة لتحرير بعض المناصب من طرف المراقب المالي في الطور الابتدائي و المتوسط والمعلن...

Posted by ‎مديرية التربية لولاية المدية‎ on Wednesday, 15 July 2015


القائمة النهائية للناجحين في مسابقة الأساتذة 2015 مديرية التربية لولاية المسيلة
14/07/15 -
  مديرية التربية لولاية المسيلة
النتائج النهائية لمسابقة الأساتذة 2015
الطورين المتوسط و الثانوي
القائمة النهائية للناجحين في مسابقة التوظيف الخارجي على أساس الشهادة للالتحاق بسلك

2vbjxfte
 2vbjxfte
ملاحظة : بالنسبة للتعليم الابتدائي ستعلن مديرية التربية لولاية المسيلة عن القائمة لاحقا

 إعلان لكافة الناجحين في مسابقة التوظيف
telechargement


مسابقة توظيف الأساتذة المساعدين صنف "ب" جويلية 2015 جامعة بسكرة
11/07/15 -
 مسابقة توظيف الأساتذة المساعدين صنف "ب" بعنوان السنة الجامعية 2015-2016 بجامعة محمد خيضر بسكرة 
جامعة محمد خيضر بسكرة
اعلان توظيف اساتذة جامعيين صنف ب جويلية 2015
تعلن جامعة بسكرة عن توظيف اساتذة جامعيين صنف ب 
عدد المناصب 108
حسب التخصصات التالية :
Nombre de Postes: 108

FilièreSpécialitésNb de postes
ArchitectureArchitecture dans les zones arides et semi arides1
Etablissements humains dans les mileux arides et semi-arides5
Patrimoine architectural et urbain dans le Sahara et l'Aures1
Architecture, formes, ambiances et developpement durable1
Chimie IndustrielleGénie chimique / Chimie des procédès / Génie de l'environnement3
Génie CivilGéotnchnique1
ElectroniqueElectronique1
Génie ElectriqueGestion de l'énergie2
Génie MécaniqueGénie Mécanique1
Métallurgie1
MathématiquesMathématiques4
InformatiqueImage et intélligence artificielle 1
intélligence artificielle et systèmes d'informatios avancés1
PhysiquePhysique des Semi-Conducteurs et des Couches Minces / et matériaux métalliques2
Physique théorique1
Physique des matériaux / Energétique2
Physique des matériaux métalliques et non métalliques1
Chimie  Chimie des Matériaux / chimie du solide1
Electrochimie1
Chimie théorique1
AgronomieAgronomie et écologie dans les régions arides1
Science du sol1
dévoloppement rural1
Gestion des technique urbainesGestion des villes1
aménagement du térritoire3
BiologieMicrobiologie3
Biochimie2
Biologie et physiologie de l'animal1
Biologie appliquée2
Biologie et physilogie végétale / valorisation des ressources végétales1
GestionComptabilité3
Méthodes quantitatives en Gestion1
EconomieEconomie Industrielle1
Economie et Gestion de l'entreprise1
Economie Mondiale1
Sciences CommercialesEconomie Managériale1
DroitDroit des Affaires2
Droit constitutionnel1
Droit Privé (Contrats et Responsabilité)1
Sciences PolitiquesRelations internationales1
Etudes Maghrébines/Méditéraniennes 1
Etudes africaines1
Lettres ArabesSciences de la langue arabe/ Linguistiques1
Contes arabes 1
Littérature comparée1
littérature Ancienne/ littérature Maghrébine et Andalousse1
Critique arabe1
FrançaisDidactique2
Sciences du Langage2
Littérature française2
AnglaisDidactique2
Sciences du language2
Littérature et civilisation2
EspagnolLittérature espagnole1
TraductionTraduction2
HistoireHistoire ancienne2
Histoire du Moyen-âge1
Histoire contemporaine1
AnthropologieAnthropologie1
PhilosophiePhilosophie1
Sciences de l'Information et de communicationSemiologie de la communication1
Communication Ecologique1
BibliothéconomieBibliothéconomie4
Psychologie / Sciences de l'éducation / OrthophoniePsychologie Educative1
Orthophonie2
Psychologie clinique et sociale1
Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportivestoutes spécialités9
Total108

C O N D I T I O N S     D' A C C E S
1-Diplômes exigés :
-         Priorité 1: Doctorat d'Etat, Ph.D, Doctorat ou titre reconnu équivalent.
-         Priorité 2: Magister ou titre reconnu Equivalent
2-       Demande manuscrite -  photocopie légalisée du diplôme - c.v -  relevé des notes (post graduation)  -  photocopie  du carte national
 -   copies des travaux de recherche (publication communication, etc.…) s’il y a lieu  - Certificats de travail s'il y a lieu – fiche de renseignement
3-       Pour les fonctionnaires:autorisation de participation au concours délivrée par L'employeur 
+engagement de l'intéressé à démissionner du poste qu'il occupe en cas de réussite.
·                   Les dossiers sont à envoyer  a l’adresse suivante :   Directeur de l’université Mohamed kheider  - B.P 145 R.P BISKRA – 07000
·                   Le dernier délai  de dépôt des dossiers est de 15 jours à partir  de la date de première parution.
* Les critères de sélection aux  concours sur titre :
 - L’adéquation  du profil de la formation du candidat avec les exigences du corps ou grade ouvert au concours 
- la formation de niveau supérieur au titre ou diplôme exigé pour la participation au concours.
- les travaux et études réalises  , le cas échéant.
- l’expérience professionnelle acquise par le candidat dans la spécialité , quel que soit le secteur d’exercice ou la nature de l’emploi occupé.
- la date d’obtention du diplôme.
- les résultats de l’entretien avec le jury de sélection.
* les candidats non retenus pour participer aux concours, examens et tests professionnels peuvent introduire un recours devant l’autorité ayant pouvoir     
de nomination qui doit statuer sur ledit recours et répondre aux intéressés au moins cinq (05) jours 
ouvrables avant la date de déroulement du concours, de l’examen ou du test professionnel.  


En bref…
10/07/15 - - Arrestation de 891 personnes depuis début Ramadhan Durant la première quinzaine du mois de Ramadhan, 891 personnes ont été arrêtées à Alger et déférées devant la justice pour leur implication présumée dans 1016 affaires, a indiqué hier la sûreté de wilaya dans un communiqué. Dans le cadre des activités de lutte contre la criminalité urbaine, les services de la police judiciaire de la sûreté de wilaya d’Alger ont traité, durant la première quinzaine du mois de Ramadhan, 1016 affaires ayant entraîné l’arrestation de 891 personnes, qui ont été déférées devant la justice, souligne le communiqué. Ainsi, 465 personnes ont été arrêtées pour détention et usage de stupéfiants ou substances psychotropes, 121 pour port d’armes prohibées et 305 pour divers délits, précise-t-on de même source. En matière de lutte contre les stupéfiants, en plus de l’arrestation de 465 présumés impliqués dans 418 affaires traitées du 18 juin au 2 juillet, la sûreté de wilaya annonce la saisie de 6 kg de résine de cannabis, des quantités d’héroïne et de cocaïne et 713 comprimés psychotropes. Par ailleurs, et selon Noureddine Berrachdi, chef de sûreté de la wilaya d’Alger, «la stratégie suivie par la DGSN, dans la lutte contre le fléau de la drogue, s’articule sur le volet de la prévention à travers l’action des cellules d’écoute et de sensibilisation relevant de la sûreté de wilaya». - Algérie Télécom : Rapport du procès le 30 juillet Le procès après cassation de l’ancien conseiller du PDG d’Algérie Télécom, Mohamed Boukhari, et l’homme d’affaires algéro-luxembourgeois, Chani Mejdoub, poursuivis pour corruption, a été reporté au 30 juillet par la cour d’appel d’Alger. Deux sociétés chinoises de téléphonie mobile, ZTE et Huawei sont également poursuivies dans cette affaire et seront aussi rejugées. L’affaire a été reportée par la cour d’appel d’Alger en raison de l’absence des témoins et de l’interprète. Ce procès a connu un premier report le 25 juin dernier en raison de l’absence des deux inculpés (en détention), qui n’ont pas été transférés à Alger pour être rejugés. Mohamed Boukhari est incarcéré à la prison de Saïda alors que Chani Mejdoub est emprisonné actuellement à l’établissement pénitencier d’El Harrach, ces deux derniers étaient présents à l’audience d’hier ainsi que les deux représentants des deux sociétés chinoises. Mohamed Boukhari et Chani Mejdoub ont été condamnés en juillet 2012, en première instance par le pôle judiciaire spécialisé de Sidi M’hamed, à 18 ans de prison chacun. Cette peine a été commuée en décembre de la même année à 15 ans de prison par la cour d’appel d’Alger. Les deux sociétés chinoises, ZTE Algérie et Huawei Algérie, avaient été elles aussi condamnées à une année d’interdiction de soumission aux marchés publics, et trois de leurs cadres en fuite avaient écopé d’une peine de 10 ans de prison. Après un pourvoi en cassation devant la Cour suprême, il a été décidé de rejuger les deux inculpés ainsi que les deux sociétés chinoises. Les deux accusés avaient été poursuivis en 2012 pour «blanchiment d’argent» et «corruption» commis entre 2003 et 2006, au détriment d’Algérie Télécom, liés à des marchés dans le domaine de la téléphonie et de l’internet, selon l’arrêt de renvoi. - Les bacheliers pourront retirer leurs attestations dès demain Les candidats reçus à l’examen du baccalauréat pourront retirer les attestations de succès à partir de demain en vue de leur préinscription à l’université, a indiqué hier à Alger l’inspecteur général du ministère de l’Education nationale, Nedjadi Messeguem. Les candidats scolarisés reçus au bac pourront retirer les attestations de succès ainsi que le relevé des notes auprès des lycées où ils étaient inscrits, alors que les candidats libres pourront retirer les mêmes documents auprès de la direction de l’éducation nationale de leur wilaya concernée, a précisé M. Messeguem lors d’une conférence de presse animée au siège du ministère. Le même responsable a précisé également que les candidats ayant échoué à l’examen du baccalauréat ont la possibilité de retirer leur relevé de notes à partir du site web de l’Office national des examens et des concours (http://bac.onec.dz). Interrogé, par ailleurs, sur les cas de fraude signalés à l’examen du baccalauréat, il a fait état de 472 fraudeurs enregistrés au niveau national, précisant qu’ils avaient eu recours à l’internet 3G de leurs téléphones portables. Il a indiqué, à ce propos, que le Conseil national du ministère étudiera au cas par cas les dossiers des fraudeurs et prendra les décisions qui s’imposent. Dans le même sillage, M. Messeguem a annoncé que des brouilleurs d’ondes seront installés au niveau des centres d’examen à partir de l’année prochaine.  

    Keyword : Hot Daddy Asses - tumblr